Devenir vegan pour la protection animale, notre santé et notre environnement

Vegan : le sens et les bienfaits du véganisme

Vegan : quels sont les fondements de ce mode de vie?

Quel est le sens et les bienfaits du véganisme?

Le véganisme est un mode de vie qui consiste à ne pas consommer de produits issu des animaux et de l’exploitation de ces derniers. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas un « mouvement extrêmiste », simplement une idéologie pour la défense de la vie animale et des droits des animaux.

Être végan signifie non seulement adopter une alimentation végétalienne, mais aussi respecter les animaux dans la vie de tous les jours.

Analysons les différentes dimensions du véganisme, ainsi que les bienfaits de ce mode de vie.

 

Vegan : dire non à l’exploitation des animaux

1 – L’alimentation

La première dimension pour un végan est l’alimentation végétalienne.

Un végan ne consomme ni de viande, ni de poisson (comme un végétarien), mais aussi pas d’oeufs, ni de produits laitiers, ni de miel.

Le régime peut paraître strict mais les alternatives sont nombreuses ! Des fruits à coque en passant par les légumineuses, des céréales aux fruits et légumes, le régime alimentaire végan est riche en nutriments.

 

2 – Utiliser des produits non testés sur les animaux

maquillage cruelty freeUne autre dimension principale pour un végan est de dire non aux produits testés sur les animaux. Cela passe notamment par les produits de maquillage, ou encore les produits d’entretien que l’on utilise pour la maison.

Même si la loi française l’interdit, certaines marques de maquillage font des tests sur des lapins pour leurs produits.

Et cela implique de la violence envers les animaux. Un végan fait donc le choix d’utiliser des marques « cruelty-free » pour s’assurer qu’aucun test n’ait été fait sur un animal.

 

3 – S’habiller sans matière animale

Pour lutter contre l’exploitation animale, il est indispensable d’utiliser des vêtements ne contenant aucune matière animale. Le cuir ou la laine sont notamment connus pour contenir des matières animales.

Il s’agira donc de privilégier le coton ou les tissus synthétiques pour vous habiller en tant que végan.

 

4 – Se divertir sans cruauté

Beaucoup de spectacles utilisent les animaux pour divertir le public, ce qui rime souvent avec des conditions de vie difficile voire violence pour les animaux concernés. C’est le cas des corridas, des cirques, des aquariums ou encore des zoos.

Les animaux élevés pour ces événements ne sont pas dans leur environnement naturel et leur vie devient très compliquée.

 

Vegan : les principaux bienfaits du véganisme

Les bienfaits du véganisme se regroupent en trois principales dimensions.

1 – La vie animale

Les animaux sont le fondement principal du véganisme. Devenir végan vise avant tout à soutenir la vie animale en disant non à l’exploitation des animaux.

Les conditions de vie dans les élevages et les abattoirs sont difficiles. De plus, les conditions de transport vers l’abattoir ne sont pas du tout appropriées au bien-être animal.

Les animaux sont des êtres vivants, capables de ressentir la douleur ainsi que des émotions. Les végans souhaitent respecter les animaux comme tels et les laisser autant que possible dans leur environnement naturel pour vivre.

 

2 – Les bienfaits sur l’environnement

Cette dimension concerne principalement la production de viande, qui est une catastrophe écologique.

La production de viande utilise beaucoup d’eau pour nourrir et faire grandir l’animal au sein des élevages et abattoirs, ce qui se traduit par des quantités d’eau utilisées considérables. En revanche, produire des fruits et légumes, ou produits à base de soja utilisent des quantités d’eau beaucoup plus faibles. En plus des quantités, les pesticides, antibiotiques et déchets animaux rendent l’élevage très polluant pour l’eau, ce qui diminue considérablement la qualité de l’eau et les ressources en eau douce de la planète.

La qualité de l’air est aussi concernée. La production de viande est l’une des causes principales d’émissions de gaz à effet de serre, notamment de dioxyde de carbone et de méthane. Pour être plus précis, l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre.

Enfin, pour répondre à la demande de viande croissante à l’échelle mondiale, beaucoup d’espaces naturels sont sacrifiés à savoir les forêts. La conséquence est le phénomène de déforestation. L’élevage bovin a détruit près de 80% de la forêt amazonienne. Le but est d’installer de nouvelles cultures et nouvelles exploitations propices à la production de viande.

Concernant la France, l’élevage émet de grandes quantités d’ammoniac, ce qui cause des pluies acides,. La conséquence est une dégradation des forêts à grande vitesse.

 

3 – Devenir végan pour profiter des bienfaits nutritionnels de l’alimentation végétalienne

 

Les risques des produits d’origine animale

En arrêtant la viande, on diminue la consommation de graisses saturées, qui sont de mauvaises graisses pour la santé. Ces dernières sont sources de plusieurs maladies dont des maladies cardiovasculaires.

Le poisson contient des taux élevés de méthyle mercure, une molécule neurotoxique qui est la principale source de contamination au mercure chez l’homme. Ce taux diffère selon les poisson, et est plus élevé chez les gros poissons. S’il est consommé en trop grande quantité, l’absorption de mercure peut être dangereuse pour le système nerveux et provoquer des troubles neurologiques.

Concernant les produits laitiers, notamment les produits contenant du lactose, beaucoup de personnes sont intolérantes au lactose. L’intolérance au lactose est provoquée par un déficit de sécrétion de la lactase par l’intestin. La diminution de cette enzyme qui permet de digérer le lactose, sucre principal du lait empêche la bonne digestion du lactose présent dans le lait.

Le problème est que la production de cette enzyme chez l’adulte diminue considérablement. Cela explique les difficultés de digestion et de tolérance aux lactose chez beaucoup de personnes adultes.

En outre, le lait de vache et le fromage sont des aliments très acidifiants pour l’organisme. Cela déséquilibre l’équilibre acido-basique et favorise les blessures et douleurs articulaires.

 

Les bienfaits d’une alimentation végane diversifiée

fer non héminique

L’alimentation végétalienne est une alimentation plus naturelle pour le corps humain, riches en fibres notamment. Cela ralentit le passage des aliments dans l’estomac et favorisant la digestion.

Tous les nutriments et vitamines présents dans une alimentation « classique » sont également présents dans l’alimentation végétalienne. Une seule exception à relever est la vitamine B12, qui se trouve dans les produits animaux. Un vegan, pour éviter une carence doit donc se tourner vers des compléments alimentaires ou aliments enrichis en B12. Cela permettra d’avoir des apports suffisants en cette vitamine.

Parmi les bienfaits des principaux aliments spécifiques de l’alimentation végane, les fruits à coque sont de très bonne sources de lipides. En moyenne, près de 85% des graisses des fruits à coque sont des graisses mono ou polyinsaturées, contenant des oméga 3. Ces bonnes graisses agissent de manière positive sur le taux de mauvais cholestérol et possèdent un rôle anti-inflammatoire sur les artères. Cela diminue les risques d’infarctus du myocarde et les risques d’accident vasculaire cérébral.

Les légumineuses sont de très bonnes sources de protéines végétales. Cela en fait un très bon substitut à la viande.

Pour connaître les meilleures sources de protéines végétales, cet article vous intéressera !

Plus généralement, l’alimentation saine pour un être humain doit être principalement constituée d’aliments naturels et complets, ce qui regroupe les légumes, les fruits, les noix, les haricots et les céréales. Tous ces aliments se trouvent dans l’alimentation végétalienne.

 

Vegan : un mode de vie en harmonie avec l’écosystème et la vie sur Terre

Le véganisme est donc fondé sur la protection des animaux et de l’environnement. Être vegan signifie aussi faire du bien à son organisme, par tous les bienfaits nutritionnels que le régime alimentaire végan présente.

La philosophie végane n’a rien d’extrêmiste. C’est simplement une manière de se sentir plus épanoui en étant à l’écoute des besoins de la faune et la flore.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *