Devenir vegan pour la protection animale, notre santé et notre environnement

Bébé vegan: les précautions à prendre

Bébé vegan: quelles sont les précautions à prendre?

Bébé végétarien: peut-il dire non aux produits d’origine animale sans risque potentiel?

Vous vous apprêtez à donner une alimentation végane à votre enfant?

Si vous avez déjà adopter une alimentation végane, vous êtes probablement très intéressé par l’idée de donner une alimentation également végétalienne à votre bébé. Et nous avons une bonne nouvelle: c’est très sain, pour les jeunes comme pour les moins jeunes.

En effet, beaucoup d’études montrent que ce régime comporte beaucoup de bienfaits pour les adultes comme pour les enfants. Tout de même, il est important de prendre certaines précautions et de bien savoir ce dont les bébés ont besoin. Plusieurs risques existent et le bébé vegan doit être suivi de très près.

 

Identifier les « points faibles » de l’alimentation végane

La première chose à déterminer sont les carences potentielles que votre bébé pourrait rester dans le cadre de l’alimentation végane.

S’il est possible d’enlever certains types d’aliments dans l’alimentation d’un bébé, il s’agit surtout conserver tous les nutriments que l’on retrouve dans les aliments classiques et dont le bébé a besoin pour être en bonne santé.

Le régime végan peut potentiellement être plus faible en calcium, en vitamine D et en vitamine B12 vu que les aliments d’origine animale sont les premières sources de ces nutriments.

Et la question de la vitamine B12 est la question principale. Dans le cadre d’une alimentation végane, il est conseillé de prendre des suppléments en B12, notamment pour les enfants.

Pour rappel, la B12 est naturellement présente dans les produits d’origine animale comme la viande. Elle est produite par des micro-organismes bactériens qui se trouvent principalement dans les organes digestifs des animaux.

En plus de la vitamine B12 et de la vitamine D, les végétariens et les végétariens peuvent risquer potentiellement d’autres carences, en fer, en zinc, en calcium et en oméga 3.

 

Bébé vegan: Identifier les solutions

Pour vous assurer que votre bébé assimile suffisamment de ces nutriments, vous pouvez vous tourner vers des suppléments en vitamine, la nourriture enrichie ainsi que des alternatives à base de plantes.

Concernant la vitamine D, vous pouvez vous tourner vers des suppléments en vitamine D. Il est aussi conseillé de s’exposer au moins 30 minutes au soleil sans crème solaire (en évitant bien sûr les heures de grosse chaleur au milieu de la journée qui seront trop agressives pour la peau de l’enfant).bébé végétarien

Dès que les enfants arrêtent d’allaiter, il est nécessaire de regarder le niveau de calcium et de vitamine B12. Les bébés, entre 1 et 3 ans, ont besoin de 500 milligrammes de calcium par jour et les enfants entre 4 et 8 ans ont besoin de 800 mg chaque jour. Il est possible d’arriver à cette quantité grâce à des aliments naturellement riches en calcium. Mais beaucoup d’enfants auront besoin d’aliments enrichis pour satisfaire ces nécessités.

Pour la vitamine B12, il s’agit aussi d’avoir recours aux suppléments que l’on peut facilement acheter en pharmacie. Et cela concerne les enfants comme les adultes. Les enfants entre 1 et 3 ans doivent assimiler un petit supplément de B12 qui apportent environ 10 micro-grammes par jour. Les enfants entre 4 et 6 ans doivent en assimiler entre 15 et 20 grammes par jour.

Concernant les omégas 3, vous pouvez donner à votre bébé vegan des amandes, des noix ou encore des graines de chia qui sont de très bonnes alternatives végétaliennes et qui lui fourniront une dose journalière appropriée en omégas 3.

Sur la question du fer, à noter que le fer végétal est moins bien assimilé que le fer d’origine animale. Certaines aliments comme le thé empêchent son assimilation. Pour remédier à cela et faciliter son assimilation, il est conseillé de consommer davantage de vitamine C. À partir de 4 à 6 mois, quand les réserves en fer commencent à diminuer, les céréales enrichies qui contiennent beaucoup de fer sont conseillées. Sinon, des suppléments existent également. Pour plus de détails concernant le fer végétal, consultez cet article.

On voit donc que grâce à une bonne supplémentation, l’alimentation végétalienne est possible chez l’enfant. À noter l’importance d’un apport énergétique suffisant, avec des apports caloriques provenant en grande partie (50% dans l’idéal) des lipides pour les bébés et très jeunes enfants.

 

 

Essayer différents types de protéines

L’une des difficultés que pourrait rencontrer votre bébé vegan est la question des protéines. Si un enfant mange de la viande et du poisson, il est facile d’assimiler les acides aminés essentiels. Mais avec des aliments d’origine végétale, il est important de bien se renseigner.

Si la question des vitamines est au coeur du débat, l’alimentation de votre enfant doit impérativement contenir suffisamment de protéines végétales qui apporteront à l’organisme les huits acides aminés essentiels.

C’est pourquoi il va s’agir de recourir à différents types de protéines, et d’associer ces produits entre eux. Pour les bébés, qui commencent tout juste leur régime végan et à manger des aliments solides, il est important de leur fournir différents types de protéines végétales car aucun produit ne se suffit à lui-même.

La protéine de soja est l’une des protéines les plus riches qui est au centre de l’alimentation végane. Mais s’il ne s’agit pas simplement de donner du tofu. Il est conseillé de faire appel aux différentes formes d’aliments à base de soja.

Certaines aliments font d’ailleurs beaucoup penser à la viande, comme le tempeh. Les légumineuses, comme les haricots, lentilles et pois chiches, sont aussi une très bonne source de protéines végétales. Il est d’ailleurs conseillé de laisser les enfants manger et choisir les haricots avec leurs mains, pour se familiariser avec la nourriture.  À noter que les haricots en conserve peuvent perdre jusqu’à 40 % de leur teneur en sodium s’ils sont bien rincés avant d’être consommés.

 

La question du lait

Beaucoup de laits végétaux sont consommés par les vegans, en tant qu’alternatives au lait classique qu’est le lait de vache. Cela a beaucoup de bienfaits, mais le bébé de moins d’un an ne doit pas en consommer. Les laits végétaux ne couvre pas tous les besoins nutritionnels des plus jeunes.

Il doit boire le lait maternel ou le lait de vache durant ses premiers mois. En outre, la mère végane doit consulter un médecin pour s’assurer d’avoir suffisamment de minéraux et de vitamines à donner au bébé. Car comme mentionné précédemment, beaucoup de végans sont mal renseignés et par conséquent carencés, notamment en B12. Et les femmes enceintes végétaliennes n’échappent pas à la règle.

Les carences sont un thème très important puisqu’une mère carencée peut avoir des conséquences graves sur l’enfant: retard de croissance, perte de la densité osseuse, affaiblissement du système immunitaire.

C’est pourquoi il s’agit d’être très prudent, pour un bébé vegan comme pour tout enfant. Il faut consulter quoi qu’il arrive un nutritionniste si vous souhaitez donner une alimentation végétalienne à votre bébé.

 

Consulter un médecin nutritionniste

Consulter un spécialiste est indispensable car l’alimentation d’un bébé est un thème extrêmement important pour la santé de celui-ci. Nous l’avons vu précédemment, il existe beaucoup de risques.

Le médecin saura établir les menus appropriés fournissant les vitamines et nutriments nécessaires aux enfants.

Cela demande un investissement, en termes de temps et d’argent mais c’est indispensable pour l’avenir d’un enfant !

Soit dit en passant, bien se renseigner auprès d’un spécialiste ne se réduit pas simplement aux végétaliens. Beaucoup de parents ne donnent pas une alimentation appropriée à leurs bébés, sans le savoir, d’où l’importance de consulter.

 

Rester ouvert aux autres types d’alimentation

Concernant l’avenir de votre bébé vegan, ce dernier ne sera pas indéfiniment petit. Votre bébé va grandir, se faire plus tard des amis et découvrir de nouvelles choses et nouvelles saveurs. En d’autres termes, cela signifie se familiariser à l’idée que votre enfant plus tard pourra potentiellement se tourner vers une alimentation non végane.

Lui donner l’alimentation végane part de très bonnes intentions, que ce soit pour sa santé ou encore pour notre planète. Et le site Merci Vegan a vu le jour pour cela précisément ! 🙂

Mais en grandissant, votre bébé sera de plus en plus autonome. Il s’agit de garder à l’esprit qu’il pourra potentiellement se tourner vers une alimentation différente. Il est aussi important de respecter tous les types d’alimentation ainsi que tous les modes de vie.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *